Des nouvelles de l’Apostrophe

Bonjour à toutes et à tous,
votre librairie est fermée jusqu’à nouvel ordre.

Nous conservons toutes vos commandes sur nos étagères. Les commandes de livres passées samedi 14 mars n’ont pas été traitées par nos fournisseurs car le flux s’interrompt.

Vous pouvez utiliser les moyens habituels pour nous contacter par écrit. Nous vous répondrons.

L’Apostrophe en ligne:

Facebook : www.facebook.com/ApostropheLibrairieEpernay

Site internet : www.apostrophe-epernay.fr

Blog: librairieapostrophe.wordpress.com

Si vous avez des besoins de livres et de jeux, et si cela n’est pas urgent, vous pouvez nous adresser vos commandes. Nous les traiterons dès la reprise de l’activité.

Profitez de ce temps suspendu pour partager vos lectures, avec un formulaire !

Nous allons consacrer un espace à vos lectures. Vous retrouverez les livres et vos avis dans un rayon spécial. Cliquez bien sur le mot « envoyer ».

librairieapostrophe.wordpress.com/2020/01/25/formulaire-vos-livres-preferes-a-lapostrophe/

Prenez votre temps … Mais lorsque nous rentrerons, nous préparerons vos sélections.

Portez-vous bien et merci .

Nouveautés du mois

Nouveautés du mois

Se le dire enfin, d’ Agnès Ledig

Editions Flammarion

Prix: 21 euros 90

429 pages

Mes mains tremblent sur son ventre, à essayer de sentir un signe, un mouvement alors que l’abstraite petite chose est cachée trop loin, trop enfouie dans un creux de chairs amoureuses. Ce que je ressens pour elle est là, immense, à fleur de peau.
Je l’aime encore plus quand elle est deux.

De retour de vacances, sur le parvis d’une gare. Edouard laisse derrière lui sa femme et sa valise. Un départ sans préméditation. Une vieille romancière en est le déclic, la forêt de Brocéliande, le refuge.

Là, dans une chambre d’hôtes environnée d’arbres centenaires, encore hagard de son geste insensé, il va rencontre Gaëlle la douce, son fils Gauvin, enfermé dans le silence d’un terrible secret, Raymond et ses mots anciens, Adèle, jeune femme aussi mystérieuse qu’une légende. Et Platon, un chat philosophe.

Qui sont ces êtres curieux et attachants? Et lui, qui est-il vraiment?

S’il cherche dans cette nature puissante les raisons de son départ, il va surtout y retrouver sa raison d’être.

Après avoir été sage-femme, Agnès Ledig se consacre à l’écriture. Elle publie Marie d’en haut en 2011, puis obtient le prix Maison de la Presse en 2013 pour Juste avant le bonheur. La fidélité de ses lecteurs assure à Agnès Ledig un succès pérenne porté par six romans ainsi que deux albums jeunesse.*

 

Résultat de recherche d'images pour "service manuscrits"

Le Service des Manuscrits, d’Antoine Laurain

Editions Flammarion

Prix: 18 euros

215 pages

Cinq cent mille refusés par an, toutes maisons d’édition confondues. Que deviendront toutes ces histoires ? Tous ces personnages ? Jamais portés à la connaissance du public, le néant les attend.

« A l’attention du service des manuscrits. »

C’est accompagnés de cette phrase que des centaines de romans écrits par des inconnus circulent chaque jour vers les éditeurs.

Violaine Lepage est, à 44 ans, l’une des plus célèbres éditrices de Paris. Elle sort à peine du coma après un accident d’avion, et la publication d’un roman arrivé au service des manuscrits, Les Fleurs de sucre, dont l’auteur demeure introuvable, donne un autre tour à son destin. Particulièrement lorsqu’il termine en sélection finale du prix Goncourt et que des meurtres similaires à ceux du livre se produisent dans la réalité.

Qui a écrit ce roman et pourquoi? La solution se trouve dans le passé. Dans un secret que même la police ne parvient pas à identifier.

Antoine Laurain est l’auteur de huit romans dont Le Chapeau de Mitterrand (Flammarion, 2012, prix Landerneau et prix Relais des voyageurs) et La femme au carnet rouge (Flammarion, 2014). Ses livres sont traduits en plus de vingt langues.*

 

L’audacieux Monsieur Swift, de John Boyne

Editions JCLattès

Prix: 22 euros 90

408 pages

Dès l’instant où j’acceptai l’invitation, j’éprouvai de la nervosité à l’idée de retourner en Allemagne. Tant d’années s’étaient écoulées depuis la dernière fois que j’y étais allé qu’il était difficile de savoir quels souvenirs seraient peut-être réveillés par ce voyage.

Dans un hôtel berlinois, Maurice Swift rencontre par hasard le célèbre romancier Erich Ackerman qui lui confie son lourd passé, et le permet de devenir l’auteur qu’il a toujours rêvé d’être. Quelques années plus tard, Maurice Swift s’est enfin fait un nom; il a désormais besoin de nouvelles sources d’inspiration. Peu importe où il trouve ses histoires, à qui elles appartiennent, tant qu’elles contribuent à son ascension vers les sommets. Des histoires qui le rendront célèbre, mais qui le conduiront aussi à mentir, emprunter, voler. Ou pire encore, qui sait?

Roman troublant des ambitions démesurées, L’audacieux Monsieur Swift raconte combien il est facile d’avoir le monde à ses pieds si l’on est prêt à sacrifier son âme.*

 

Enfin en poche!

Résultat de recherche d'images pour "cle du coeur hughes"

La Clé du coeur, de Kathryn Hughes

Editions Livre de poche

Prix: 8 euros 20

428 pages

Il faut bien que vous compreniez que certaines de ces patientes seraient incapables de se débrouiller à l’extérieur. Elles sont complètement institutionnalisées. Les mettre dehors serait cruel. Elles ne tiendraient pas une journée !

Un soir de novembre 1956, Amy, une jeune femme désespérée par la mort de sa mère, tente de se noyer. Le lendemain, son père prend la décision de l’emmener à Ambergate, un austère hôpital psychiatrique. Pour Amy, qui est loin d’être folle, ce sera le théâtre de terribles drames, et aussi d’amours interdites. Cinquante ans plus tard, Sarah se met à fouiller les vestiges d’Ambergate en vue d’écrire un livre. L’asile abandonné va alors livrer ses plus sombres secrets. Eti si tout commençait par une simple clé? La clé qui offrira l’amour et la paix intérieure à celles qui les ont tant recherchés…

Kathryn Hughes est née près de Manchester et s’est mise à l’écriture sur le tard. Il était une lettre, son premier roman, a remporté un succès immédiat et s’est retrouvé catapulté numéro 1 des ventes en Grande-Bretagne. Véritables phénomènes d’édition, ses romans ont été traduits dans plus de vingt pays.*

 

Octobre, de Søren Sveistrup

Editions Livre de Poche

Prix: 9 euros 20

730 pages

Le chagrin est un amour qui n’a plus de maison. Il faut vivre avec et tâcher de continuer d’avancer.

Début octobre, dans la banlieue de Copenhague, la police découvre le cadavre d’une femme amputée d’une main. A côté du corps, un petit bonhomme fabriqué à partir de marrons et d’allumettes. Chargés de l’enquête, la jeune inspectrice Naia Thulin et l’inspecteur Mark Hess apprennent que cette figurine est porteuse d’une mystérieuse empreinte digitale qui appartiendrait à la fille de Rosa Hartung, ministre des Affaires sociales, enlevée un an plus tôt et présumée morte.

Thulin et Hess explorent toutes les pistes qui leur révéleraient un lien entre la disparition de Kristine Hartung et la victime à la main coupée. Lorsqu’une autre femme est tuée, selon le même mode opératoire, ils comprennent que le cauchemar ne fait que commencer…

Né en 1968, Søren Sveistrup est un écrivain et scénariste danois. Il est le créateur, scénariste et producteur de plusieurs séries, dont la série culte The Killing qui a reçu le BAFTA 2011 de la meilleure série internationale. Il écrit également des scripts pour des longs métrages, comme celui de l’adaptation du Bonhomme de Neige de Jo Nesbo. Octobre  est son premier roman.*

 

Le Chant des revenants, de Jesmyn Ward

Editions 10/18

Prix: 7 euros 80

284 pages

Leur chant est omniprésent : leur bouche ne remue pas et pourtant ça émane d’eux. Une mélodie dans la lumière jaune. Ça émane de la terre noire, des arbres et du ciel toujours éclairé. Ça émane de l’eau. C’est le plus beau chant que j’ai entendu, mais je n’en comprends pas un mot.

Du haut de ses treize ans, Jojo est déjà l’homme de la maison, celui qui nourrit les bêtes et prend soin de sa petite sœur Kayla. Et pour cause: voilà des années que sa mère, Leonie, a sombré dans la drogue tandis que son père, Michael, purge une peine au pénitencier d’Etat. Heureusement, Jojo et sa soeur peuvent compter sur leur grand-père maternel, seule figure parentale aimante dans la désolation de leur vie. Quand leur père sort de prison, Leonie décide de le retrouver et embarque les enfants pour un road trip plein de dangers, de fantômes mais aussi de promesses…

 Dans la droite lignée de Toni Morrison, Jesmy Ward livre un roman choral puissant, d’une déchirante beauté, pour raconter l’Amérique noire en butte aux injustices, à la misère, mais aussi l’amour inconditionnel et la force puisée dans les racines.*

 

*Sources éditeurs

 

 

[Formulaire] Vos livres préférés à l’Apostrophe !

Ce formulaire est la porte d’entrée de vos avis dans nos rayons.

Nous allons consacrer un espace pour vos coups de coeur !

Une façon de prolonger l’échange et le partage.

Vous pourrez trouver le livre et votre avis dans un rayon spécial,

le rayon dont vous êtes les libraires !

Nous mettrons l’accent sur les formats poche (dont nous vérifierons la

disponibilité chez les éditeurs).

 

Souvenez-vous de nos 10 ans… La suite !

En 2018, nous fêtions nos 10 ans en votre compagnie.

Vous êtes venus nombreux ! Merci encore !

l’article du blog

 

L’Apostrophe a toujours évolué au fil des années,

Nous avons rappelé ces grandes étapes lors de cet anniversaire.

Départ de la Presse pour faire la place au stock de livres en hausse.

Une librairie connectée : le blog, Facebook…

Des réaménagements : les livres pour enfants et les commandes à retirer disponibles dès l’entrée avant les escaliers…

Des travaux : vitrine, éclairage…

Des nouveautés : des jeux de société pour toute la famille.

Et toujours la volonté de proposer une librairie indépendante compétente et de confiance: choix, conseil et animation au coeur de votre ville.

 

En 2018, nous avons pris de nouveaux engagements et en voici le bilan provisoire !

www.apostrophe-epernay.fr

Le site internet est actif, utilisé et s’améliore de jour en jour.

Nous avons introduit les mots des libraires

et signalons les coups de coeur de l’équipe !

 

Les conférences : elles ont débuté !

Mars 2019 : Jules Chéret, maître de l’affiche

Avril 2019 : un portrait de Leonard Bernstein

Juin 2019 : Tourisme Stop ou encore

Juin 2019 Les forçats de la route, épopée du tour de France.

Et bien d’autres événements !

 

Ce que nous n’avons pas encore lancé :

  1. les animations ou/et lectures régulières pour les enfants.
  2. vos avis de lecteurs sur nos étagères !
  3. la reprise de livres achetés chez nous.

 

A bientôt !

Des nouvelles de l’APOSTROPHE

Nous vous recommandons un très bon roman :

http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Joelle-Losfeld/Litterature-etrangere-Joelle-Losfeld/Elmet

 

[JEUX] Des nouveautés, des rééditions, un bon rayon !

Samedi 22 février 2020 de 14:00 à 19:00

Après-midi « jeux de société » à l’Apostrophe,
animée par l’association « comme sur un Plateau » !

 

AGENDA

Horaires du mois de décembre 2019 !

Ouvertures exceptionnelles

 

Dimanche 15 décembre 2019

de 10h30 à 12h30 et de 15h00 à 18h00

Lundi 16 décembre 2019

de 10h30 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

Dimanche 22 décembre 2019

de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

Lundi 23 décembre 2019

de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 19h00

 

Mardi 24 décembre 2019 de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 18h00

Mardi 31 décembre 2019 de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 17h00

 

Attention : Horaires du 26/12 au 27/12 =>10h00 – 12h00 et 14h00 – 19h00

Autrement, les horaires du mardi au samedi ne changent pas.

Nous sommes ouverts de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 19h00.

Nouveautés du mois

Nouveautés du mois

Alexis Michalik - Loin.

Loin, de Alexis Michalik

Editions Albin Michel

Prix: 22 euros 90

645 pages

« Comment avoir l’audace de prétendre être en vie si l’on vit sans oser ?  » Tout commence par quelques mots griffonnés au dos d’une carte postale : « Je pense à vous, je vous aime » . Ils sont signés de Charles, le père d’Antoine, parti vingt ans plus tôt sans laisser d’adresse. Avec son meilleur ami, Laurent, apprenti journaliste, et Anna, sa jeune sœur complètement déjantée, Antoine part sur les traces de ce père fantôme.
C’est l’affaire d’une semaine, pense-t-il… De l’ex-Allemagne de l’Est à la Turquie d’Atatürk, de la Géorgie de Staline à l’Autriche nazie, de rebondissements en coups de théâtre, les voici partis pour un road movie généalogique et chaotique à la recherche de leurs origines insoupçonnées.

Alexis Michalik a décidément le goût de l’aventure : après le succès phénoménal d’Edmond, le comédien, metteur en scène et dramaturge couronné par cinq Molières, nous embarque à bord d’un premier roman virevoltant, drôle et exaltant.*

 

Pour un instant d'éternité

Pour un instant d’éternité, de Gilles Legardinier

Editions Flammarion

Prix: 21 euros 90

564 pages

Vincent sait mieux que personne ce qu’est un secret. Spécialiste des passages dérobés, c’est à lui que les riches et les puissants font discrètement appel pour dissimuler leurs trésors ou s’aménager des issues indétectables.
Alors que Paris célèbre l’Exposition universelle et sa phénoménale tour Eiffel, Vincent et son équipe deviennent soudain la cible de tentatives d’assassinat. La mort rôde désormais autour d’eux. Un de leurs clients cherche-t-il à effacer ce qu’ils savent de lui ? Sont-ils traqués par des pouvoirs occultes ? Quelle est cette ombre qui peut les frapper n’importe où, n’importe quand ?
Dans une époque bouleversée, confronté à des mystères surgis d’un autre temps, Vincent va tout faire pour déjouer la menace et sauver les siens. Ce qu’il s’apprête à découvrir va faire voler en éclats tout ce qu’il croyait savoir du monde…

Fort de l’inventivité et de l’humanité qui ont fait sa marque, Gilles Legardinier sait nous emporter au coeur des destins qui basculent. Combinant tous les talents qui font son excellent succès, il nous offre ici une aventure captivante dans un univers énigmatique, une histoire qui enflamme notre imagination et nos émotions.*

 

Les Amazones

Les Amazones, de Jim Fergus

Editions Cherche Midi

Prix: 23 euros

370 pages

Fin de la trilogie Mille Femmes blanches

1875. Un chef cheyenne propose au président Grant d’échanger mille chevaux contre mille femmes blanches, afin de les marier à ses guerriers. Celles-ci, « recrutées » de force dans les pénitenciers et les asiles du pays, intègrent peu à peu le mode de vie des Indiens, au moment où commencent les grands massacres des tribus.

1876. Après la bataille de Little Big Horn, quelques survivantes décident de prendre les armes contre cette prétendue « civilisation » qui vole aux Indiens leurs terres, leur mode de vie, leur culture et leur histoire. Cette tribu fantôme de femmes rebelles va bientôt passer dans la clandestinité pour livrer une bataille implacable, qui se poursuivra de génération en génération.

Dans cet ultime volume de la trilogie Mille femmes blanches, Jim Fergus mêle avec une rare maestria la lutte des femmes et des Indiens face à l’oppression, depuis la fin du xixe siècle jusqu’à aujourd’hui. Avec un sens toujours aussi fabuleux de l’épopée romanesque, il dresse des portraits de femmes aussi fortes qu’inoubliables.

Jim Fergus est né à Chicago en 1950 d’une mère française et d’un père américain. Il vit dans le Colorado.*

 

Enfin en poche!

Résultat de recherche d'images pour "9782266291668"

Khalil, de Yasmina Khadra

Editions Pocket

Prix: 6 euros 95

229 pages

Le deuil sera planétaire, ils le savent. Ils l’espèrent.

Ce 13 novembre 2015, ils sont quatre hommes tassés dans une voiture, en direction du Stade de France. Déterminés à semer le chaos. A trouver, dans la mort, du sens à leur vie – eux les paumés, eux les sans-grades. Corseté dans sa ceinture d’explosifs, le jeune Khalil écoute religieusement les sourates que diffuse l’autoradio. Est-ce la foi ou la vengeance qui le guide? Le destin, peut-être? Comment et pourquoi est-il devenu cet homme-là? Autopsie d’un kamikaze.

Yasmina Khadra est l’auteur de la trilogie Les Hirondelles de KaboulL’Attentat et Les Sirènes de Bagdad. La plupart de ses romans sont traduits dans une cinquantaine de pays. L’Attentat (prix des Libraires 2006) et Ce que le jour doit à la nuit (meilleur livre 2008 pour le magazine Lire) ont déjà été portés à l’écran et une adaptation des Hirondelles de Kaboul en film d’animation est attendue prochainement.*

 

Résultat de recherche d'images pour "9782253240945"

La Chorale des dames de Chilbury, de Jennifer Ryan

Editions Le livre de Poche

Prix: 8 euros 70

548 pages

1940. Un paisible village anglais voit partir ses hommes au front. Restées seules, les femmes affrontent une autre bataille: sauver la chorale locale pour défier la guerre en chantant. Autour de Miss Primrose Trent, charismatique professeur de chant, se rassemble toute une communauté de femmes, saisie dans cet étrange moment de liberté: Mrs. Tilling, une veuve timide; Venetia, la « tombeuse » du village; Silvie, une jeune réfugiée juive; Edwina, une sage-femme qui cherche à fuir un passé sordide. Potins, jalousies, peurs, amours secrètes…

Entre rires et larmes, Jennifer Ryan, s’inspirant des récits de sa grand-mère qui a vécu le conflit depuis un petit village du Kent, sonde avec talent les âmes de ce chœur attachant et inoubliable.*

 

Résultat de recherche d'images pour "9782264074188"

Le Meurtre du Commandeur livre 1, Haruki Murakami

Editions 10-18

Prix: 9 euros 60

548 pages

Quand sa femme lui annonce qu’elle souhaite divorcer, tout s’effondre. Artiste en panne d’inspiration, le narrateur ressent le besoin de s’éloigner du monde pour se retrouver. Il s’exile alors au cœur des montagnes, dans une maison isolée, ancienne propriété d’un artiste de génie, Tomohiko Amada. Un jour, le narrateur reçoit une proposition alléchante de Wataru Menshiki, un riche homme d’affaires qui lui demande un portrait. Mais quelque chose chez l’homme résiste à la représentation. Une nuit, il découvre un tableau dans le grenier, une oeuvre d’une grande violence, le meurtre d’un vieillard comme tirée du Don Giovanni de Mozart. C’est Le Meurtre du Commandeur. Cette peinture obsède le narrateur, et va le pousser aux frontières du réel.

Premier livre d’une oeuvre exceptionnelle, dans la lignée du monumental 1Q84, où le maître Murakami dévoile ses obsessions les plus intimes.*

 

*Sources éditeurs

Nouveautés du mois

Nouveautés du mois

 

Résultat de recherche d'images pour "une bete au paradis"

Une bête au Paradis, de Cécile Coulon

Editions L’Iconoclaste

Prix: 18 euros

346 pages

Elle l’avait laissé dehors pour qu’il se vide de ses larmes, de sa colère, de ses coups, oubliant que larmes, colères et coups sont des fleurs qui poussent en toute saison, même dans des yeux secs, même dans des corps aimés, même dans des cœurs réparés.

La vie d’Émilienne, c’est le Paradis. Cette ferme isolée, au bout d’un chemin sinueux. C’est là qu’elle élève seule, avec pour uniques ressources son courage et sa terre, ses deux petits-enfants, Blanche et Gabriel. Les saisons se suivent, ils grandissent. Jusqu’à ce que l’adolescence arrive et, avec elle, le premier amour de Blanche, celui qui dévaste tout sur son passage. Il s’appelle Alexandre. Leur couple se forge. Mais la passion que Blanche voue au Paradis la domine tout entière, quand Alexandre, dévoré par son ambition, veut partir en ville, réussir. Alors leurs mondes se déchirent. Et vient la vengeance.

Une bête au Paradis est le roman d’une lignée de femmes possédées par leur terre. Un huis clos fiévreux hanté par la folie, le désir et la liberté.

Cécile Coulon est née en 1990. En quelques années, elle a fait une ascension fulgurante et a publié six romans, dont Trois Saisons d’orage, récompensé par le Prix des Libraires, et un recueil de poèmes, Les Ronces, prix Apollinaire.*

 

Amazonia, de Patrick Deville

Editions Seuil

Prix: 19 euros

292 pages

S’il est souvent agaçant d’observer son père, de retrouver en lui des travers et des manies qu’on sait en avoir reçus, mais qu’on aurait préféré ne pas, il est fascinant d’observer son fils, ces détails qu’on reconnaît et d’autres inconnus, dans des «façons de penser et des tendances», et ce déséquilibre dans l’observation est source de malentendus au fil du temps, puisque l’un et l’autre évoluent, se modifient, alors que chacun sans doute aimerait être le seul à changer et que l’autre demeure constant.

Avec Amazonia, Patrick Deville propose un somptueux carnaval littéraire dont le principe est une remontée de l’Amazone et la traversée du sous-continent latino-américain, partant de Belém sur l’Atlantique pour aboutir à Santa Elena sur le Pacifique, en ayant franchi la cordillère des Andes. On découvre Santarém, le río Negro, Manaus, Iquitos, Guayaquil, on finit même aux Galápagos, plausible havre de paix dans un monde devenu à nouveau fou, et qui pousse les feux de son extinction.

Le roman plonge jusqu’aux premières intrusions européennes, dans la quête d’or et de richesses, selon une géographie encore vierge, pleine de légendes et de surprises. Plus tard, les explorateurs établiront des cartes, mettront un peu d’ordre dans le labyrinthe de fleuves et affluents. Des industriels viendront exploiter le caoutchouc, faisant fortune et faillite, le monde va vite. Dans ce paysage luxuriant qui porte à la démesure, certains se forgent un destin : Aguirre, Fitzgerald devenu Fitzcarrald, Darwin, Humboldt, Bolívar.

Ce voyage entrepris par un père avec son fils de vingt-neuf ans dans l’histoire et le territoire de l’Amazonie est aussi l’occasion d’éprouver le dérèglement du climat et ses conséquences catastrophiques.

Grand voyageur et esprit cosmopolite, Patrick Deville est né en 1957. Il a publié une dizaine de romans, traduits dans de nombreuses langues. Il a été lauréat du prix Fémina pour Peste & Choléra, paru en 2012.*

 

Millénium 6, la fille qui devait mourir de David Lagercrantz

Editions Actes Sud / Actes Noirs

Prix: 23 euros

367 pages

L’ambiance était à la fête alors qu’au-dessus, dans le parc, le mendiant trépassait. De son vivant, il avait accompli des actes héroïques, d’innombrables prouesses et vécu d’invraisemblables péripéties mais, dans la liesse populaire, personne ne s’en souciait. Encore moins qu’il n’eût aimé qu’une femme, et qu’elle aussi eût trouvé la mort dans une accablante solitude.

C’est par la mort tragique d’un homme – retrouvé amputé de certains de ses doigts et orteils – que commence cette aventure. La victime semble être un SDF que les autorités n’arrivent pas à identifier. Le médecin légiste, Fredrika Nyman, trouve l’affaire suspecte et prend contact avec Mikael Blomkvist.

Bien malgré lui, cette histoire commence à intriguer le journaliste. Des témoins auraient entendu à plusieurs reprises le sans-abri divaguer au sujet de Johannes Forsell, le ministre de la Défense. S’agissait-il des délires d’un individu déséquilibré, ou pourrait-il y avoir un véritable lien entre les deux hommes ?

Blomkvist a besoin de l’aide de Lisbeth Salander. Mais la jeune femme reste injoignable. À l’insu de tous, Lisbeth se trouve à Moscou, où elle est partie régler ses comptes avec sa sœur Camilla. Dorénavant elle sera le chat, pas la souris.

La Fille qui devait mourir – le grand finale de David Lagercrantz dans la série Millénium – est un cocktail redoutable de scandales politiques, jeux de pouvoir à l’échelle internationale, technologies génétiques, expéditions en Himalaya et fake news venues tout droit d’usines à trolls en Russie.

David Lagercrantz, né en 1962, est journaliste et auteur de plusieurs livres. C’est avec Indécence manifeste (Actes Sud, 2016), qu’il affirme véritablement sa notoriété sur la scène littéraire suédoise. Sont également parus chez Actes Sud: Millénium 4, Ce qui ne me tue pas (2015) et Millénium 5, La fille qui rendait coup pour coup (2017).*

 

Enfin en poche!

Résultat de recherche d'images pour "9782290155097"

Chien-loup, de Serge Joncour

Editions J’ai lu

Prix: 8 euros 50

538 pages

En fin de compte, de ces loups, on en avait besoin, ne serait-ce que pour entretenir la peur, et ça c’était bien le signe que ça n’en serait jamais fini des loups, et si par chance un jour il n’y avait plus de guerre, en supposant de faire cet énorme effort d’imagination, des loups il en faudrait toujours, quitte à en réinventer ou à les faire revenir, car l’homme porte en lui le besoin de se savoir des ennemis et d’identifier ses peurs, ne serait-ce que pour fédérer les troupes.

Franck et Lise avaient décidé de passer l’été au calme, dans une maison perdue dans le Lot. Ils ignoraient qu’elle avait abrité un dompteur allemand et ses fauves pendant la Première Guerre mondiale, et qu’une bête, entre chien et loup, les y attendait. Franck croyait encore que la nature n’avait plus rien de sauvage ; il pensait que les guerres du passé, où les hommes s’entretuaient, avaient cédé la place à des guerres plus insidieuses, moins meurtrières.

Ça, c’était en arrivant.

Serge Joncour déterre un passé peuplé de bêtes et anéanti par la guerre, comme pour mieux éclairer notre monde contemporain où la sauvagerie est toujours prête à surgir au cœur de nos existences civilisées, tel un chien-loup.

Prix Landerneau des Lecteurs 2018

Serge Joncour est l’auteur de nombreux romans, dont U.V. (prix Télévisions 2003), L’Idole, L’amour sans le faire et Repose-toi sur moi (prix Interallié 2016).*

 

Résultat de recherche d'images pour "carnaval noir points"

Carnaval noir, de Metin Arditi

Editions Points

Prix: 7 euros 60

351 pages

Le bonheur n’aime pas qu’on lui mette la main dessus, mon trésor. Laisse-le filer. Il sera content de te revenir.

1575, carnaval de Venise. Une série de crimes secoue la ville sans que l’on ne découvre ni  les auteurs, ni les motifs. 2016, une jeune étudiante est retrouvée noyée dans la lagune. Son sujet de thèse: ce mystérieux Carnaval noir… Cinq siècles plus tard, les coupables sont-ils les mêmes? Professeur de latin à l’université de Genève, Bénédict Hughes essaie de comprendre pourquoi l’Histoire semble se répéter…

Ecrivain francophone d’origine turque, Metin Arditi est l’auteur de nombreux essais et romans maintes fois récompensés. La Confrérie des moines volants, Juliette dans son bain, L’enfant qui mesurait le monde et Mon père sur mes épaules sont disponibles en Points.*

 

Résultat de recherche d'images pour "9782253237655"

La Révolte, de Clara Dupont-Monod

Editions Livre de Poche

Prix: 7 euros 40

218 pages

Ma mère m’a toujours dit que, à défaut de pouvoir régner comme elles l’entendent, les femmes pouvaient prendre le pouvoir par l’écriture – elle poussera ses filles vers la littérature et la poésie.

« Sa robe caresse le sol. À cet instant, nous sommes comme les pierres des voûtes, immobiles et sans souffle. Mais ce qui raidit mes frères, ce n’est pas l’indifférence, car ils sont habitués à ne pas être regardés ; ni non plus la solennité de l’entretien – tout ce qui touche à Aliénor est solennel. Non, ce qui nous fige, à cet instant-là, c’est sa voix. Car c’est d’une voix douce, pleine de menaces, que ma mère ordonne d’aller renverser notre père. »

En 1173, Aliénor d’Aquitaine pousse trois de ses enfants à la rébellion contre le roi d’Angleterre, son époux. La voici racontée par son fils, Richard Cœur de Lion, dans une œuvre pétrie de poésie et de cruauté. Un regard qui révèle deux personnages pleins d’amour, d’honneur et de violence et tiraillés par leurs passions – ambition, haine, loyauté.

Diplômée en ancien français, Clara Dupont-Monod commence très tôt une carrière de journaliste aussi bien pour la presse écrite que pour la radio et la télévision. Elle est l’auteure de plusieurs romans dont La folie du roi MarcLa Passion selon Juette (prix Laurent-Bonelli) ou encore Le Roi disait que j’étais le diable, vendu à plus de 60 000 exemplaires.*

 

* Source éditeur